Vous êtes ici

Domaine départemental pierresvives - Montpellier

 

Ce bâtiment signé par l’architecte Zaha Hadid, accueille les Archives départementales et la Médiathèque départementale. Il est aussi un lieu d’exposition dédié à la culture et aux sciences.

Chaque année les Archives départementales de l’Hérault collectent 700 mètres linéaires de nouveaux documents à conserver. 35 kilomètres linéaires d’archives sont ainsi préservés - de l’an 804 à nos jours - dans les meilleures conditions et accessibles au public, tout au long de l’année, directement ou par le biais de médiation culturelle et pédagogique.

Parallèlement, la Médiathèque départementale développe son réseau de lecture publique dans 235 bibliothèques et médiathèques implantées dans l’Hérault. Aussi, le Département se donne pleinement les moyens d’assurer son service public sur l’ensemble du territoire, dans le respect du principe d’équité sociale et territoriale.

Le Domaine départemental de Pierresvives est également le lieu dédié à la transmission de la connaissance et des savoirs pour tous. Deux espaces en particulier permettent d’accueillir des événements d’envergure :

  • Une galerie d’exposition de 400 m² pour les grandes expositions.Une équipe de médiateurs culturels fait ainsi vivre ce lieu, ainsi que le balcon au-dessus qui accueille de petites formes d’expositions.
  • Un amphithéâtre de 220 places qui accueille des conférences et des rencontres dans le cadre du projet scientifique, éducatif et culturel  de pierresvives mais aussi du cinéma, des concerts et spectacles intimistes.

 

Zaha Hadid architecte de pierresvives

Le bâtiment pierresvives est unique et prestigieux. On peut visiter ces espaces publics librement ou en visite avec un médiateur (en savoir plus sur les visites guidées).

60 km d'archives à conserver de manière drastique (certaines datent du Xième siècle) au sein de silos de béton assurant une hygrométrie et une température maîtrisées ; près de 300 000 ouvrages (livres, CD, DVD…), un amphithéâtre, des salles d'exposition…Peut-on transformer ces contraintes énormes en une structure performante et séduisante ? Car l'architecture participe de la qualité (ou non qualité) de vie… Zaha Hadid, (disparue en 2016) seule femme à avoir reçu le prix Pritzker en 2004, équivalent du prix Nobel pour l'architecture, a construit dans le monde entier : centre d'art contemporain Cincinnati (USA), Centre scientifique Phaeno à Wolfsburg (Allemagne), terminus de tramway à Strasbourg, tour cma-cgm à Marseille, pavillon-pont à l'exposition internationale sur l'eau de Saragosse (Espagne), opéra de Guangzhou (Chine)...

Son projet pour pierresvives réussit cette performance : le bâtiment présente toutes les fonctionnalités demandées, répond parfaitement aux contraintes techniques et, de plus il pose un geste architectural remarquable dans un site qui a souffert d'une urbanisation d'urgence. Ce bâtiment à forte identité contribuera à valoriser le Nord-ouest de la ville de Montpellier.


POURQUOI LE NOM PIERRESVIVES ? François Rabelais a inspiré le nom du bâtiment, lorqu'il écrit dans "le Tiers livre" cette formidable déclaration humaniste: "Je ne bâtis que pierres vives, ce sont hommes". Cette profession de foi en l'homme et en l'art correspond parfaitement à la philosophie de l'équipement départemental qui veut rassembler les hommes autour de la culture.