Vous êtes ici

Choisir son lieu de vie

Chez soi : adopter les bons réflexes

Services et prestations

Il est important de savoir se faire aider, il ne faut pas hésiter à faire appel à des tierces personnes pour se libérer de certaines tâches du quotidien : portage de repas, aide ménagère, courses, démarches administratives…

Plusieurs options s’offrent à vous pour bénéficier de ces services : employer directement un salarié, faire appel à un prestataire ou à un organisme mandataire.

Le Département dispose d’une liste des services d’aides et d’accompagnement à domicile (SAAD).

Bien vivre à domicile avec Hérault Habitat, l’Office HLM du Département de l’Hérault

Demeurer chez soi le plus longtemps possible est le souhait de tous. Pour favoriser le bien vivre à domicile des personnes de 65 ans et plus, Hérault Habitat, partenaire du Département, s’investit depuis 2016 dans la mise en place du label Habitat Sénior Services (HSS) dont la certification est prévue en novembre 2018. HSS est une démarche qualité qui organise, structure les adaptations et les services proposés, pour le bien-être de nos locataires séniors.

AUJOURD'HUI À HÉRAULT HABITAT

  • plus de 24% de nos locataires ont 65 ans et plus (10% ont 75 ans et plus).
  • notre bouclier social protège financièrement nos locataires séniors en limitant leur loyer à 25% maximum de leurs ressources mensuelles.
  • nous accompagnons nos séniors dans leurs déménagements.

DEMAIN À HÉRAULT HABITAT

D’ici 20 ans, nous nous engageons à labelliser :

  • 1500 logements HSS, soit 13% de notre parc.
  • des types 2 et 3 jusqu’au 1er étage ou plus si ascenseur
  • à proximité de commerces et des services de santé.

NOS LOGEMENTS HSS RÉPONDENT À 3 ENGAGEMENTS

  1. Des abords et parties communes aménagés pour une meilleure accessibilité.
  2. Des logements adaptés pour un meilleur confort et plus de sécurité.
  3. Des services de proximité pour un quotidien bien entouré avec entre autres un interlocuteur privilégié.

En 2017, nous avons réalisé 68 logements HSS sur l’ensemble de L’Hérault, notamment sur les communes de Clermont-l’Hérault, Frontignan, Ganges, Lodève, Lunel, Montpellier, Pézenas et Saint-Mathieu-de-Tréviers.

Ce n’est qu’un début ! Notre objectif annuel est de produire 75 logements labellisés Habitat Sénior Services tant dans le neuf que dans le patrimoine existant. Face aux besoins grandissants, Hérault Habitat a fait le choix avec Habitat Sénior Services d’une réponse complète avec une logique de prévention pour faciliter le quotidien de ses locataires séniors.

À Hérault Habitat, la solidarité se construit aussi en intergénérationnel.

Hérault Habitat

100 rue de l'Oasis, 34085 Montpellier

04 67 84 75 00

Retrouvez l’engagement Habitat Senior Services® de HéraultHabitat sur www.herault-habitat.com
Vous êtes locataire : attention aux loyers impayés ! 

Le bailleur ne peut pas donner congé à un locataire âgé de plus de 65 ans et disposant de ressources modestes sans lui faire une offre de relogement à proximité (art. 15 de la loi du 06/07/1989). Cette protection s’applique à un locataire ayant à charge une personne âgée si les revenus cumulés sont inférieurs à un certain plafond *. Mais cette protection ne joue pas lorsque le locataire ne paie pas ses loyers. Dans une décision rendue le 15 octobre 2014, la Cour de cassation a indiqué que l’âge avancé d’un locataire ne lui permet pas d’échapper à une expulsion sanctionnée par la justice s’il ne s’acquitte plus du paiement du loyer. Et ce sans aucune obligation légale de proposer une solution de relogement. Pour rappel : la trêve hivernale, pendant laquelle les locataires ne peuvent être expulsés de leur logement débute le 1er novembre et se termine le 31 mars de l’année suivante. 

En cas de problème, contactez la Maison départementale des solidarités (MDS) ou le Service départemental des solidarités (SDS) le plus proche de votre domicile.

* Pour plus d’informations sur vos droits, consultez le site de l’Agence Départementale d’Information sur le Logement (ADIL) 34


www.adil34.org

L’Étape de Lattes : un accueil personnalisé pour mieux vivre chez soi

Il en faut parfois peu pour renforcer son autonomie et sa sécurité au quotidien. L’Étape du pôle autonomie santé de la commune de Lattes est un service public, gratuit et ouvert à tous les habitants du département, destiné aux personnes âgées et aux personnes handicapées souhaitant se maintenir à leur domicile. Géré par le CCAS de Lattes, l’Étape est une initiative de la commune de Lattes, soutenue par le Département.

C’est un lieu d’information et de conseil sur les solutions techniques et les aménagements du logement contribuant à prévenir ou à compenser les difficultés d’autonomie : dispositifs techniques et technologiques, aménagement du logement au cas par cas.

« Les personnes peuvent découvrir le matériel sur place et, en l’essayant, ils pourront se l’approprier. Cette phase d’essai auprès des ergothérapeutes est capitale dans l’acceptation du matériel et sa bonne utilisation. » 

Florence Gressard, chef de service L'Etape

L’un des trois ergothérapeutes mobilisés par l’Étape réalise un entretien personnalisé avec le sénior et ses aidants afin d’évaluer ses besoins. Un référent social conseille ensuite les utilisateurs de ce service pour le financement des solutions préconisées.

À noter également : le sénior pourra découvrir et essayer le matériel dans la grande salle d’exposition de l’Étape (130 m2), regroupant plus de 250 aides techniques pour les actes de la vie quotidienne ; salle de bain, chambre, cuisine, communication, basse vision…

Depuis son ouverture en 2009, l’Étape a été en contact avec pas moins de 6 000 personnes et sa fréquentation est en constante augmentation : rien qu’en 2015, 1 400 personnes et près de 600 conseils personnalisés.

L’équipe de l’Étape reçoit le public sans rendez-vous les mardis et mercredis et sur rendez-vous les lundis, jeudis et vendredis. Le service est ouvert de 8h30 à 12h et de 13h à 17h. Des visites à domicile sont également réalisées à Lattes.

L'Etape

615, avenue de Montpellier - 34970 Lattes

04 67 22 47 40

ccas.letape@ville-lattes.fr

http://etape-pole-autonomie-sante-lattes.org

Vivre ensemble autrement : l'habitat participatif

Magali et André sont les heureux propriétaires d’une maison bioclimatique de 85m² à Fabrègues. En mutualisant leurs ressources avec sept autres foyers héraultais, ils ont pu s’offrir le petit paradis de verdure dont ils rêvaient ! 

« Vivre ensemble, chacun chez soi », telle était l’aspiration des huit familles qui se sont installées sous la forme d’un « habitat participatif » au lieu-dit des Coucaïdous, à Fabrègues. Un havre de paix, d’entraide et de solidarité imaginé par l’association EcoHabitons et aménagé par le Département de l’Hérault. 

«  Avec l’habitat participatif, le Département de l’Hérault propose une nouvelle manière d’imaginer un projet immobilier : économique, écologique et collaborative. Impliqués très en amont du projet, les futurs résidents sont investis… et heureux ! »

Vincent Gaudy, Vice-président délégué au logement social et à la politique foncière
Hérault Aménagement est une Entreprise Publique Locale (EPL) créée à l’initiative du Département en 1964. Elle réalise des missions d’aménagement du territoire, en faveur du logement pour tous et dans l’intérêt général. Soutenir l’habitat participatif lui permet de proposer des projets d’habitat solidaire et de favoriser la socialisation de tous, à toutes les étapes de la vie. 

En savoir plus :

Hérault Aménagement : contact@herault-amenagement.fr / 04 67 40 92 00

Associations soutenant l’habitat participatif dans l’Hérault : www.ecohabitons.org ; www.hab-fab.com

Pourquoi pas une famille d’accueil ?

Loin d’être l’alternative la plus connue, l’hébergement en accueil familial est synonyme d’un accompagnement (quasi) permanent pour les personnes âgées. Dans l’intimité d’une famille bienveillante, le sénior participe à la vie du foyer et maintient des liens sociaux quotidiens. Une vie rythmée par les visites de ses proches et de professionnels de santé.

A ce jour, 174 personnes de plus de 60 ans vivent en famille d’accueil dans le département. L’APL et l’aide sociale peuvent venir en déduction du coût mensuel.

COMBIEN ÇA COÛTE ?

Le tarif de la prise en charge est librement négocié entre l’accueillant familial et la famille de la personne hébergée. Faire une estimation du coût sur www.famidac.fr, onglet « Adultes handicapés, personnes âgées ».

DEVENIR ACCUEILLANT FAMILIAL

Les accueillants familiaux, agréés et formés par le Conseil départemental, sont rémunérés par les personnes âgées accueillies. La décision d’agrément est prise par le Département. Il précise les modalités d’accueil prévues : à temps complet ou partiel, permanent, temporaire ou séquentiel. Un accueillant peut aussi recevoir des personnes âgées lors de séjours temporaires de courte durée pour soulager les proches.

Renseignements : 

04 67 67 63 84 (uniquement le matin)

@ accueilpaph@herault.fr

Témoignage : Une famille d’accueil dans le Biterrois

« Nous avons d’abord accueilli chez nous le père de mon mari. Nous souhaitions le garder auprès de nous. Je me suis ensuite formée pour obtenir l’agrément et pouvoir accueillir des personnes âgées, puis des personnes handicapées. Aujourd’hui, nous vivons avec Ginette, 74 ans, Monique, 72 ans et Isabelle, 84 ans, trois dames originaires des environs. Elles ont chacune leur histoire de vie. Monique sort souvent avec moi. Elle m’accompagne au village faire les courses, nous allons parfois au cinéma toutes les deux… Il y a toujours de l’animation ici. Nous recevons régulièrement nos petits-enfants ainsi que Gwendoline, une jeune fille du village qui vient proposer des animations plusieurs fois par semaine. C’est très important que les personnes âgées gardent un contact avec la jeunesse. Je les trouve apaisées. »

MARIE-JOSÉE GOTH, 57 ans, accueillante familiale aux abords du village de Lespignan, dans la campagne biterroise, avec son mari Michel

Choisir son EHPAD

Le choix de l’établissement pour personnes âgées dépend de plusieurs aspects. L’état de santé de la personne, la situation familiale, les revenus ou encore la situation géographique sont autant de facteurs à prendre en compte pour définir ce choix.

Les professionnels sont unanimes : cette transition vers un nouveau lieu de vie peut se faire en douceur quand les démarches sont réalisées en amont, en prenant le temps de visiter plusieurs établissements.

Précédemment connues sous le nom commun de maisons de retraite, les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) peuvent être des entités associatives, publiques, ou privées.

Ces établissements comprennent une équipe soignante mobilisée 24 heures sur 24 pour répondre à tous les besoins des résidents. Il conviendra de se renseigner sur les conditions d’accueil de chaque établissement, selon l’autonomie des personnes âgées.

Les différents établissements d’hébergement présentent bien des avantages. Ils donnent notamment l’occasion de nouvelles rencontres, durant les nombreuses activités proposées par les équipes.

Les unités de soins de longue durée (USLD), toujours rattachées à un établissement hospitalier, sont dédiées à l’accueil de longue durée de personnes âgées dans une situation de grande dépendance.

 

Financement de la vie en EHPAD

Le Conseil départemental peut participer au financement des frais d’hébergement et de dépendance des personnes hébergées ayant des ressources insuffisantes : 

  • L’Aide Sociale à l'Hébergement d'une personne âgée (ASH) et l’Aide Personnalisée au Logement (APL) peuvent aider à financer la vie en EHPAD.
  • L’APL peut être activée exclusivement avec les établissements conventionnés. 
  • Dans le cas contraire, et si le sénior est éligible à une aide au logement, c’est l’Allocation de Logement Social (ALS) qui pourra aider au financement.
Evaluer le reste à charge sur le portail www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr, onglet « Choisir un hébergement ».

Accueil de jour - l’hébergement temporaire

Si vous avez besoin d'être aidé temporairement pour différentes raisons les hébergements temporaires sont là pour vous accueillir. Ils vous permettent de prolonger votre maintien à domicile ou, au contraire, de gérer une période transitoire en attendant de trouver un lieu de vie. L'accueil de jour peut être pris en charge partiellement par l’APA ou par l'aide sociale.

Les personnes âgées bénéficiant de cette prestation sont en général davantage autonomes.