Vous êtes ici

Un monde du travail plus inclusif

Date: 
05/11/2019

Trente ans après la loi de 1987, l’objectif des 6 % de travailleurs en situation de handicap n’est pas atteint. Il est grand temps d’ouvrir davantage les portes de l’entreprise. C’est le cas dans l'Hérault.

Le 1er janvier 2020, la Déclaration d'obligation d’emploi des travailleurs handicapés (DOETH) sera élargie à toutes les entreprises, y compris les moins de 20 salariés. Les démarches vont être simplifiées, et toutes les formes d'emploi prises en compte.

LES ATELIERS KENNEDY, À VOTRE SERVICE !

La sous-traitance auprès d'une entreprise adaptée ou d'un Etablissement et service d'aide par le travail (ESAT) fait ainsi partie des catégories d'emplois qui peuvent être déduites de la contribution due par les entreprises – comme les contrats

classiques, les stages ou l'intérim. C’est le cas pour les Ateliers Kennedy, un Esat de Montpellier qui accueille 108 travailleurs en situation de handicap. Tous proposent des prestations de qualité aux particuliers et aux ent reprises, dans différents domaines comme le conditionnement, l’encadrement de tableaux, les espaces verts, les nettoyages de locaux… Certains travaillent à temps complet dans des conditions quasi ordinaires, d'autres à temps partiel, avec l’appui d'une Section annexe

(SAESAT) que le Département finance.

DES ENTREPRISES JOUENT LE JEU

Agrémentées de plantes vertes, de post-it colorés et de ballons de gym, Aquafadas, une entreprise du groupe high-tech japonais Rakuten, renvoie l’image d’une start-up "branchée". Les employés sont jeunes. Ils vont et viennent "un peu comme dans une coloc'", explique Marie-Hélène Coq, la DRH de cette entreprise montpelliéraine créée en 2006. L’ESAT la Bulle Bleue leur livre parfois des plateaux-repas et si le nettoyage des locaux est réalisé par les salariés eux-mêmes - philosophie japonaise oblige ! - une équipe de l'ESAT Ateliers Kennedy intervient aussi. "La diversité est une véritable richesse sociale et économique pour notre entreprise", assure Marie-Hélène Coq. "Il n'y a aucun préjugé à avoir, ce sont des professionnels !"