Vous êtes ici

Retour sur le premier #LabEnvironnement organisé par le Département

Date: 
27/09/2019

Le 25 septembre, le Département invitait experts, associations, bénévoles, et grand public pour échanger ensemble autour de la question du littoral. Ce #LABEnvironnement était diffusé en direct depuis la page facebook du Département en présence de Kito de Pavant, navigateur français, parrain de l’événement.

Après ses actions de sensibilisation cet été lors des Ap’Hérault Plage ou avec les poissons gloutons, le Département poursuit sa mobilisation avec les #Labs Hérault Littoral. Ce premier rendez-vous a réuni professionnels et grand public pour  échanger sur les problématiques du littoral et plus précisément les thématiques de : l’économie d’eau, la préservation de la biodiversité et la pollution.

RETOUR SUR LES 3 TABLES RONDES

ÉCONOMISONS L'EAU

Les ressources en eau sont très sollicitées pour répondre à une forte demande, notamment l’été, et plus particulièrement sur le littoral. Le climat méditerranéen génère une alternance de « trop peu » (sécheresses) et de « trop plein » (inondations), qui rend difficile la gestion de nos ressources en eau. Il est important de préserver l’eau, tant pour les usages (eau potable, irrigation, …) que pour les cours d’eau et milieux aquatiques, qui doivent être suffisamment alimentés pour accueillir une vie aquatique riche (faune et flore) mais aussi assurer des fonctions « d’épuration ». Dans ce contexte, réduire la consommation en eau, éviter les gaspillages, est essentiel pour préserver nos ressources mais aussi nos milieux aquatiques, lieux de biodiversité, marqueurs de nos paysages, et supports de loisirs.

 

Eviter les gaspillages et réduire la consommation d'eau sont deux aspects essentiels pour préserver nos ressources et aussi nos milieux aquatiques. Des exemples concrets et des trucs et astuces permettront de comprendre comment agir, chacun à son niveau.

Intervenants : 

  • Jean Pierre BALZA, Vice-Président du Syndicat Mixte d’Etudes et de Travaux de la nappe Astienne (SMETA), élu de la commune de Sérignan
  • Philippe FAURE, délégué au développement durable et au cadre de vie de la commune de Portiragnes engagée dans le programme « Je ne gaspille pas l’eau »
  • Eric AMBROSINI, Gérant et Directeur du camping Les Sablons à Portiragnes
  • Thierry POIROT, Fondateur et directeur du bureau d’études Alma et Conseils
  • Agnès CAZEJUST, Directrice de l’association LABELBLEU

 

 

PRÉSERVONS LA BIODIVERSITÉ

La biodiversité c’est la diversité des espèces animales et végétales et de leurs habitats. Le littoral héraultais abrite des milieux naturels remarquables : les zones de lagunes et d’étangs, les zones humides et terrestres périphériques, le milieu marin, … La biodiversité est menacée en raison de l’impact de l’activité humaine sur les milieux : artificialisation des sols, rejets polluants, surfréquentation, développement d’espèces envahissantes, changement climatique : Pourquoi est-ce important de protéger la biodiversité (source )

  • Elle est garante du bon fonctionnement des écosystèmes : la destruction d’une espèce pouvant alors fragiliser l’ensemble de l’écosystème.
  • Elle possède une importance économique directe ; bois, aliments, médicaments…
  • Elle rend de nombreux services indirects et vitaux, appelés "services éco-systémiques" : pollinisation, production d’oxygène, équilibre climatique, épuration des eaux, gestion des crues…
  • Elle revêt une valeur esthétique, récréative, spirituelle et culturelle considérable.
  • Elle est le gage de l’évolution et de l’adaptabilité de la vie face au changement : climat, maladies…
  • Elle est méconnue : si 1,8 million d’espèces ont été décrites dans le monde, il resterait entre 10 et 100 millions d’espèces à découvrir !

 

 

 

La biodiversité est menacée en raison de l’impact de l’activité humaine sur les milieux, comme l'artificialisation des sols, les rejets polluants, le développement d’espèces envahissantes ou encore le changement climatique. Des experts et témoins expliqueront toute l'importance de protéger cette biodiversité.

Intervenants :

  • Jean-Louis MARTIN, Directeur Adjoint du Centre d'Ecologie Fonctionnelle et Evolutive à Montpellier, Directeur de Recherches au CNRS
  • Aline BAUDOUIN, Directrice de l’Environnement et du Cadre de Vie au Département de l’Hérault
  • Emilie VARRAUD, Directrice du CPIE Bassin de Thau
  • Rémy FOISSEY, producteur de pommes autour de l’étang de l’Or, adhérent de la coopérative COFRUIDOC (Lunel)

 

DÉCHETS ET POLLUTION

La Mer méditerranée est une mer très riche en biodiversité, mais elle est aussi soumise à de très fortes pressions, pollutions, du fait d’une concentration très fortes d’activités : - villes et rejets urbains, - activités industrielles (ports, notamment dans l’Hérault), - fréquentation touristique sur le littoral, les plages, - usagers de la mer - cabanisation …

 

CHIFFRES CLÉS SUR LES DÉCHETS PLASTIQUES 

  • Un Français produit 2 fois plus de déchets qu’il y a 40 ans.
  • La moitié de ces déchets est en plastique.
  • 70% des emballages plastiques sont soit stockés soit jetés dans la nature.
  • En 2050, il y aura plus de plastiques dans l’eau que de poissons
  • 700 tonnes par jour déversées en Méditerranée

     

Les activités humaines génèrent des déchets considérables, qui se retrouvent rejetés dans les océans. Comment réduire cette production de déchets et donc, la pollution des mers ? Nous verrons également comment mieux trier et mieux recycler les plastiques, pollueurs essentiels des zones bleues.

Intervenants :

  • Xavier MURARD, Directeur de l’Association Reseaclons
  • Kito DE PAVANT, navigateur
  • Pierre BOULDOIRE, 1er Vice-Président du Conseil Départemental de l’Hérault, Maire de Frontignan
  • Sabrina LIOT DASSAGATE, Directrice du Pôle Développement Territorial, Communauté de Communes La Domitienne, gestionnaire du port départemental du Chichoulet
 

Un événement organisé en partenariat avec Le Midi Libre.

LE LITTORAL HÉRAULTAIS : UN BIEN PRÉCIEUX À PRÉSERVER

CHIFFRES CLÉS

  • 90 km de côtes
  • 24 000 ha d’étangs et de lagunes protégés
  • Population : 1,4% de croissance annuelle, la + élevée en Occitanie.
  • L’essentiel des nouveaux arrivants se concentre sur le littoral.
  • Climat : 2 à 5 degrés d’augmentation des températures d’ici 2100.
  • 1 m de hausse moyenne du niveau des mers d’ici 2100.

Afin de répondre au mieux à l’importance de ces enjeux pour les 10 prochaines années, le Plan Hérault Littoral répond à une priorité : assurer un développement harmonieux et cohérent de cette richesse naturelle.

Voté en février 2019, ce plan concilie l’ensemble des politiques départementales environnementales, économiques, sociales mais aussi culturelles et sportives, qu’elles soient menées au plus près du rivage, en arrière des zones côtières ou plus au large en mer. 100 M€ seront investis par le Département en 2 ans.

"Avec ses 90 kms de côtes, les plus importantes en Occitanie, notre littoral est une force. Aujourd’hui fragilisé par l’étalement urbain et la pression immobilière, il est de notre devoir de sécuriser cet espace naturel déjà menacé par les effets du changement climatique. Protection des ressources, mobilité, attractivité économique … Hérault Littoral fixe le cap pour répondre ensemble aux nombreux défis à venir." Kléber Mesquida, Président du Département