Vous êtes ici

360° à l'ombre ! Les plus beaux sites de l'Hérault en images panoramiques

Date: 
31/07/2012

Tout l'été, herault.fr vous donne l'occasion unique de découvrir des hauts lieux touristiques et culturels du patrimoine héraultais en visite virtuelle panoramique ! Plongez au coeur des domaines départementaux et de l'arrière pays en 360° ! Au programme : le domaine de Bayssan, le cirque de Mourèze, le cirque de Navacelles, le domaine d'O, le domaine de Restinclières, Pézenas, Olargues, le parc départemental de Bessilles, le Salagou et la Manufacture royale de Villeneuvette, première visite que nous vous offrons :

> Cliquez et découvrez l'ensemble des visites panoramiques :


> Cliquez et découvrez la ville de Pézenas :


Pézenas

Commune traversée par la rivière Peyne, Pézenas est située dans la plaine du fleuve Hérault, à environ 20 kilomètres de la mer Méditerranée, 50 kilomètres à l'ouest de Montpellier et 23 kilomètres à l'est de Béziers.

La ville ancienne, secteur sauvegardé depuis 1947, comporte de nombreux hôtels particuliers des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles, dont la Maison Consulaire, ancien siège du pouvoir municipal où se sont tenus des États de Languedoc, la boutique du barbier Gély, l'hôtel de Lacoste, l'hôtel de Landes de Saint-Palais, l'hôtel Carion de Nizas, l'hôtel d'Alfonce, l'hôtel Malibran... 

Pézenas est devenue au fil des années une des principales villes des Métiers d'Art en France. De nombreux artisans d'art et créateurs contemporains sont installés dans la vieille ville. Aujourd'hui des artisans d'art demeurent à l'année, on peut, en se promenant dans les rues du cœur historique, trouver des figurines en terre cuite, un ferronnier, des vitraux, des émaux sur cuivre, des peintres, un coutelier... et beaucoup d'autres découvertes.

Le centre historique de Pézenas se prête à l'accueil d'échoppes où les artisans d'art peuvent exercer et exposer leur talent.

Lien direct vers la visite panoramique de Pézenas

> Cliquez et découvrez le parc départemental de Bessilles :


Parc départemental de Bessilles :

Le parc de Bessilles à Montagnac est le lieu privilégié des activités de loisirs dans un environnement préservé. À Bessilles, vous pratiquerez en famille les loisirs sportifs de plein-air sur des terrains multisports, le tennis, le mini-golf ou le VTT, dans le cadre d’un site labellisé par la Fédération française de cyclisme, point de départ de 240 kilomètres de circuits balisés. Vous jouirez de la fraîcheur de la piscine ou pique-niquerez à l’ombre réconfortante des pins centenaires.

Vous serez également les témoins d’expériences de production d’énergie renouvelable, de tri des déchets, d’économie d’eau et de restauration de la biodiversité, qui visent à inscrire les 35 hectares du site et à associer les dizaines de milliers de personnes qui le fréquentent annuellement, dans la politique de développement durable exemplaire du Conseil général.

Lien direct vers la visite panoramique du parc départemental de Bessilles

> Cliquez et découvrez le cirque de Mourèze en visite panoramique :


Le Cirque de Mourèze

A deux pas des berges rouges du lac du Salagou, un autre paysage étonnant entoure le village de Mourèze. Sur 8km, de gigantesques colonnes de calcaire (dolomites) partent à l'assaut du ciel dans un gigantesque amphithéâtre de 340 ha. Certaines de ces colonnes pétrifiées prennent des formes étranges, évoquant un crâne humain, la silhouette d'un rapace, .ou un Sphynx.

Le Cirque de Mourèze, a autrefois abrité les hommes de la préhistoire. De l'ère Primaire au Quaternaire, des centaines de roches de toutes origines retracent les grands bouleversements qui ont jalonné l'histoire de notre planète. Le cirque de Mourèze en est un épisode. Des vestiges archéologiques attestent d'une présence humaine à partir de 7.000 av J-C. 

Puis il a accueilli les charbonniers et les bergers. Aujourd'hui, l'absence de troupeau laisse la végétation recouvrir le site, surtout fréquenté par les promeneurs qui viennent se perdre dans le labyrinthe naturel de ses rochers aux formes étranges.

Le Cirque de Mourèze, paysage dolomitique à 8 km de Clermont- l’Hérault, offre une vision spectaculaire du processus de dissolution sur la roche. Des sentiers de randonnée balisés permettent d’explorer la partie publique du site (accès gratuit) et d’accéder jusqu’à la corniche du Mont Liausson (526 m) qui domine le Lac du Salagou. Aux pieds de ce paysage lunaire, le village médiéval de Mourèze mérite une petite visite avec son fort construit sur éperon rocheux mais aussi son église et ses ruelles typiques...

Lien direct vers la visite panoramique du Cirque de Mourèze

 

> Cliquez et découvrez le domaine de bayssan en visite panoramique :


Le Domaine de bayssan

À Bayssan, la toponymie gallo-romaine suggère une occupation des terres du domaine dès l’Antiquité. À partir de la conquête romaine « les paysages se peuplent de villas, plus ou moins somptueuses, conçues à l’italienne. La construction de villas se poursuit jusque dans le 1er siècle de notre ère » (Monique Clavel-Lévêque). Dans le Biterrois, la viticulture connaît dès cette époque une expansion remarquable et le vin de Béziers conquiert le marché romain. Mais l’histoire ancienne du domaine de Bayssan demeure à ce jour inconnue. Ce n’est qu’à partir du XIIe siècle, que les textes y mentionnent l’existence d’une église. La seigneurie passe tout au long de l’Ancien Régime entre les mains de divers propriétaires : au XIVe siècle, les consuls de Béziers, au XVe siècle, le seigneur de Puimisson, puis les Ducs d’Estrées, les Lauzières-Thémines et la famille de Nattes. Au XIXe siècle le domaine est formé de deux ensembles fonciers distincts, regroupant chacun une métairie : Bayssan-le-Haut, qui abrite la chapelle Saint-Félix et Bayssan-le-Bas. Acquis par la SAFER (Société d’Aménagement Foncier et d’Etablissement Rural) en 1984, le domaine de Bayssan-le-Haut est morcelé en lusieurs parcelles, rachetées dès 1986 par divers propriétaires dont le Conseil général de l’Hérault. Une partie des bâtiments de l’ancien orphelinat est occupée par les bureaux de la Direction Départementale du Livre et de la Lecture. Depuis le 1er décembre 2006, le Conseil général a installé dans le parc le théâtre sortieOuest, constitué de trois structures de toile et de bois. Lieu de création, de réflexion et de diffusion, le théâtre investit, au gré de sa programmation annuelle, tous les lieux du domaine : parc, église, remise, salon...

Lien direct vers la visite panoramique du Domaine de Bayssan

 

> Cliquez et découvrez le cirque de Navacelles en visite panoramique :


Le Cirque de Navacelles

Le cirque de Navacelles, c'est l'un des lieux les plus visités du département de l'Hérault (300000 visiteurs chaque année). Le canyon, creusé par la rivière Vis, offre un spectacle grandiose. Les gorges, très encaissées, coupent les plateaux calcaire du Blandas (Gard) et du Larzac (Hérault) sur une hauteur de 300m. Les géologues estiment que la Vis a mis 2 à 3 millions d'années pour se frayer un chemin dans le calcaire. Tout au fond, au milieu d’une oasis de verdure, le village de Navacelles y occupe un méandre asséché depuis 6000 ans, dominé par de vertigineuses falaises de calcaire.

A voir sur le causse, dolmens, menhirs et cromlechs sont les témoins des rites et des croyances des hommes qui le peuplaient au Néolithique.

Lien direct vers la visite panoramique du Cirque de Navacelles

 

 

 

> Cliquez et découvrez la ville d'Olargues en visite panoramique :

 


La ville d'Olargues

Olargues est un lieu d'exception classé parmi les "Plus Beaux Village de France", planté sur un rocher dans un méandre du Jaur, au pied de la "Femme Couchée" et de la "Montagne de Lumière", le Caroux. De son pont roman en marbre, on peut gravir les ruelles pavées pour accéder aux vestiges du château médiéval du XIIème siècle, surmonté de sa Tour clocher emblématique.

Olargues, un lieu de randonnée et de séjour paisible, sous le ciel bleu, dans un cadre et une nature typiquement méditérranéenne. 

Lien direct vers la visite panoramique de la ville d'Olargues

 

> Cliquez et découvrez le domaine d'O en visite panoramique :


Le domaine d'O, un domaine départemental d’art et de culture en plein coeur de Montpellier 

Depuis quelques années, le Conseil général de l’Hérault, propriétaire et gestionnaire du domaine d’O, a décidé d’affirmer la vocation culturelle et artistique de ce site remarquable. Au sein des 23 hectares de jardins d’agrément ouverts au public, s’intègrent le château datant du 18e siècle et le théâtre d’O, récemment restauré. 2003 a vu la mise en service de l’amphithéâtre d’O, théâtre de plein air monumental de 1 800 places, qui accueille les grandes manifestations estivales : festival jeune public

“Saperlipopette, voilà Enfantillages”, “Arabesques”, rencontres des arts du monde arabe, festival de théâtre et de nouveau cirque, “Printemps des comédiens”, “les folies d’O”, opérette et comédie musicale sous les étoiles, Cycle Jazz du festival de Radio France et Montpellier Languedoc-Roussillon et enfin “Les nuits d’O” consacrées à la musique et au cinéma.

A la suite des festivals, la saison d’hiver se met en place avec un projet artistique et culturel dont l’ambition est de relier arts et sciences, autour des questions de réchauffement climatique. Des artistes de toutes disciplines, des philosophes et

scientifiques seront au coeur des rendez vous proposés à partir de septembre 2009 et articulés sur le calendrier lunaire :

événements artistiques, visites du parc, parcours et rencontres à thèmes. Site riche en histoire et en patrimoine, le domaine devient aussi, pour tous les publics, une porte ouverte sur le monde contemporain.

Lien direct vers la visite panoramique du domaine d'O

 

> Cliquez et découvrez la manufacture royale de Villeneuvette en visite panoramique :


La création de la Manufacture

En 1673, Pierre Bayle, marchand fabricant de Clermont qui occupe une place importante dans la production textile, fait l’acquisition d’une métairie et de moulins à foulons au bord de la Dourbie. Il y construit une teinturerie et un atelier pour six métiers à tisser, créant ainsi la première manufacture. Un groupe de financiers montpelliérains s’y installe rapidement.

L’un d’entre eux, André Pouget, directeur général des gabelles du Languedoc, en prend le contrôle en 1676. L’année suivante, la « communauté nouvelle » de Villeneuvette est créée et reçoit le titre de Manufacture Royale par lettres patentes du roi Louis XIV. En accordant leur soutien à la manufacture, le roi et son ministre Colbert souhaitent relancer l’exportation de draps de laine vers le Moyen-Orient pour faire face à la concurrence des Anglais et des Hollandais. Villeneuvette s’inscrit également dans une politique de développement économique de la Province : à la même époque, le canal du Midi est creusé et le port de Sète ouvre le Languedoc sur la mer.



La Manufacture Royale, un siècle de prosperité

La manufacture est entièrement vouée à la fabrication des londrins seconds. Ce sont des draps fins très appréciés dans l’Empire Ottoman. Le coût élevé de la matière première incite les gestionnaires à rassembler toutes les étapes de fabrication à Villeneuvette, au sein d’un même établissement cerné de murs, véritable petite cité ouvrière. Vendue à la famille Castanier d’Auriac, Villeneuvette connaît un nouvel essor entre 1720 et 1750, marqué par le projet d’aménagement d’un jardin à la française, orné d’un majestueux buffet d’eau. Cette phase de prospérité se prolonge jusqu’à la fin de l’Ancien Régime.

Lien direct vers la visite panoramique de la manufacture royale de Villeneuvette