Le mois de l’Economie Sociale et Solidaire en Occitanie fête cette année son 10 ème anniversaire

Le mois de l’ESS est un événement national organisé chaque année par les  Chambres Régionales de l’Economie Sociale et Solidaire en fin d’année.
Depuis 10 ans, le mois de novembre est l’occasion pour le réseau national des Chambres Régionales de l’ESS de mobiliser les différents partenaires et entreprises de l’ESS autour d’actions fortes, porteuses de sens, pour faire connaître cette autre façon d’entreprendre. Il consiste en une série de manifestations permettant de faire découvrir au plus grand nombre, pendant un mois et au travers de diverses initiatives, une autre façon de concevoir l’économie et l’insertion par l’activité économique. Cette 10 ème édition est particulièrement importante car l’ESS en Hérault représente 12,1 % de l’emploi total, soit 38 500 salariés et un potentiel de développement très important.
Les CRESS sont reconnues et implantées dans les régions, elles assurent au plan local la promotion et le développement de l’économie sociale et solidaire (article 6 de la loi du 31 juillet 2014).

La thématique de cette journee est : "Economie circulaire et achats responsables". Sont invités les Présidents d’EPCI, les maires de communes de plus de 5000 habitants

Le 1er décembre au salon Jean Bène, Hôtel du Département


Au chapitre économie circulaire les communes seront interessées par exemple par :

  • Le renouvellement des parcs informatiques pour les écoles primaires (Informatique +)
  •  La fournitures de cartouches d’imprimantes reconditionnées (entreprises adaptée APH)


Au chapitre des achats responsable, en faisant appel à des EI des chantiers, des ESAT ou des entreprises adaptées :

  • La réhabilitation du petit patrimoine rural, capitelles, murettes, bâti communal ancien …(Passerelle)
  • Le débroussaillage et désencombrement des cours d’eau dans le cadre par exemple des plan de prévention des inondations (Cabrières avec Croix-Rouge insertion en 2017, mais aussi les entreprises adaptées AVH et Via Europa)
  • Le nettoyage courant et bio de locaux, les nettoyages spécifiques : graffitis, vitres en hauteur …etc (Hygie Sphère anciennement Cleaning bio et AVH)
  •  L’acquisition de mobilier urbain : poubelles, gardes corps, estrades (Thierry Albouy, ERCA, AVH)
  • Et même les fournitures de bureau …

Décryptage

L’Economie sociale et solidaire regroupe des entreprises (associations, coopératives, mutuelles, fondations, sociétés commerciales immatriculées ESS), qui respectent les principes suivants :    

  • Un but poursuivi autre que le simple partage des bénéfices
  • Une gouvernance démocratique (1 personne= 1 voix)
  • Une gestion responsable (bénéfices majoritairement consacrés au maintien, ou au développement de l’activité

En cela l’ESS est un mode d’entreprendre présent dans tous les domaines d’activité, où les femmes et les hommes prédominent face au capital (source Loi du 31 juillet 2014 sur l’ESS).

L’économie circulaire est un système économique d’échange et de production qui, à tous les stades du cycle de vie des produits (biens et services), vise à augmenter l’efficacité de l’utilisation des ressources et à diminuer l’impact sur l’environnement, tout en développant le bien-être des individus (faire plus et mieux avec moins).
L’économie circulaire s’oppose au modèle classique dit d’économie linéaire : extraire > produire > consommer >jeter et y substitue une logique de boucle, où l’on cherche à créer de la valeur positive à chaque étape, éviter le gaspillage des ressources et la production de déchets, en leur donnant plusieurs vies (source ADEME, institut de l’Economie circulaire).

ESS et Economie circulaire visent toutes deux un autre modèle de société orienté vers un développement durable et proposent une économie de proximité, humaine, créatrice d’emplois locaux non délocalisables. L’ESS s’est engagée très tôt dans l’économie circulaire, dès les années 60, par la gestion des déchets, la formalisation et la structuration de cette activité économique (réemploi, réutilisation, recyclage).