Jeudi 26 mars 2015, André Vezinhet, président du Conseil général, inaugure la Maison départementale des solidarités site Philippidès, 200, avenue du Père Soulas à Montpellier.

Avec la Maison départementale des solidarités, le Département regroupe sur un même site Philippidès, les agences de la solidarité Cévennes-Las Rébes et Ecusson-Coeur de ville. Cette nouvelle structure, située dans les locaux réhabilités de l’ancienne Maison départementale des sports, réunit ainsi 120 professionnels parmi lesquels des assistants de service social, des éducateurs, des conseillers en économie sociale et familiale, des infirmières, des sages-femmes, des médecins de PMI, des puéricultrices et des secrétaires.
Objectif : mutualiser les moyens (humains et matériels) pour mieux répondre aux besoins des publics.

La nouvelle Maison départementale des solidarités a été aménagée pour :

  • favoriser l’accueil du public, notamment avec des locaux adaptés (bureaux fonctionnels assurant la confidentialité des échanges) et des accès pour les personnes handicapées
  • offrir des conditions de travail appropriées professionnels qui les reçoivent : la configuration des lieux favorise notamment la prévention des risques d’agressions dans des secteurs aujourd’hui en forte tension.

La population de ces deux agences représente plus de 110 000 habitants. Aussi, les professionnels réunis au sein de la Maison départementale des solidarités assurent plusieurs fonctions :
  • l’accueil des publics : informer, renseigner et orienter les familles vers les services compétents et/ou l’accès aux droits qui les concernent. En 2014, près de 10 000 personnes ont été accueillies par ces 2 agences
  • l’accompagnement des personnes/ des familles dans leur globalité : des équipes pluridisciplinaires assurent des missions de Protection maternelle et infantile (240 femmes enceintes suivies en 2014 par la sage-femme des 2 agences), d’aide sociale à l’enfance (en 2014, 300 enfants confiés par le juge ont été suivis par les éducateurs de ces agences), d’insertion et d’accès au logement (plus de 1000 allocataires RSA suivis par les assistants de service social des 2 agences / 900 demandes FSL1 et 560 enquêtes de prévention des expulsions locatives réalisées les assistants de service social et les conseillères en économie sociale et familiale),
  • le développement social local. Les professionnels des agences de la solidarité travaillent en partenariat avec les acteurs locaux, les associations et même les habitants afin de proposer des services publics de proximité et de qualité aux publics des territoires concernés. Plus de 25 actions de proximité sont à ce jour portées par ces agences. A titre d’exemple : les habitants du quartier de la Pergola, et plus particulièrement les mères de familles, sont associées aux réponses de prévention.

Coût de l’opération : 1,75 M€ financés intégralement par le Conseil général de l’Hérault.
La Maison départementale des solidarités de Montpellier a ouvert au public le 16 mars 2015.