Jeudi 24 avril 2014, de 9h à 12h, le Conseil général de l’Hérault organise une conférence sur le nouveau calendrier vaccinal dans le cadre de la Semaine européenne de la vaccination, au salon Jean-Bène de l’Hôtel du Département à Montpellier.

L’ensemble des professionnels impliqués dans l’éducation pour la santé, des services de santé scolaire, des associations jeunesse et des parents d’élèves participent à cette rencontre.
Au programme :
- à 9h : intervention du Docteur Michel Maestracci, Praticien Hospitalier, CHU de Montpellier sur les maladies infectieuses à prévention vaccinales
- à 10h : Docteur Georges Thiébault, Vaccinologue, Montpellier sur le nouveau calendrier vaccinal et le point sur les vaccins.

Ces interventions seront suivies d’un débat avec la salle, l’occasion de croiser plusieurs thématiques autour de la vaccination : sciences et raison, croyances et opinions, recherche et développement, gestion médiatique…

Le Département, acteur de la prévention santé

« A tous les moments de la vie, petite-enfance, adolescence, maternité, 3e âge, lors d’épreuves personnelles, de difficultés de logement, de situations familiales compliquées, de handicap, nous sommes tous susceptibles d’avoir besoin d’une aide ou simplement de conseils pour trouver des solutions et bénéficier de droits sociaux. Aussi, nous affirmons plus que jamais notre devoir de solidarité en direction de tous ceux qui en ont besoin. »
André Vezinhet, Président du Conseil général de l’Hérault

La politique de protection de l’enfance et de la famille est déléguée à François Liberti, Vice-président du Département et conseiller général du canton de Sète 2.

En matière de vaccination, le Conseil général assure :
- d’une part, le suivi vaccinal des enfants de 0 à 6 ans dans le cadre de sa mission Protection Maternelle Infantile – PMI, lors des consultations infantiles. Les 19 agences départementales de la solidarité relayées par 30 antennes médico-sociales et 110 permanences territoriales réalisent un maillage territorial efficace pour répondre aux besoins de la population. Le bus PMI renforce la présence du service départemental dans les zones désertées ou à faible densité médicale.
- d’autre part, la compétence de vaccination publique pour le compte de l’Etat par voie de conventionnement.

En chiffres :

En 2014, 3,5 M € sont dédiés à la Direction PMI et Santé.
21 000 actes de consultations infantiles - 5 700 enfants suivis
11 299 dépistages en section maternelle / 149 demi-journées de consultation du Bus PMI