Moins de décibels dans notre environnement : c’est le but que s’est fixé le Conseil général en luttant contre les nuisances sonores dues notamment au trafic routier.

La pollution ne concerne pas que le sol, l’air et l’eau. Elle touche aussi nos oreilles. Selon l’Organisation mondiale de la santé, le bruit est devenu la principale nuisance environnementale en Europe. "Généré à 80 % par les infrastructures de transport terrestre, le bruit affecte notre santé et notre qualité de vie, résume le vice-président du Conseil général de l’Hérault, chargé de l’aménagement durable du territoire. Voilà pourquoi, conformément à une directive européenne, le Département vient d’adopter un Plan de prévention du bruit dans l'environnement (PPBE) qu’il a été parmi les premiers à élaborer."

1 700 Héraultais concernés

Dans l’immédiat, ce plan vise les routes départementales d’un trafic supérieur à 16 400 véhicules/jour (174 km). Il détermine les mesures nécessaires pour y résorber 441 points noirs dans 24 zones bruyantes identifiées. Soit 1 700 Héraultais concernés. Objectif ? Réduire le bruit à la source par des enrobés phoniques, des murs anti-bruit, des dispositifs limitant la vitesse et, en dernier recours, par l’isolation des façades.

Cliquez sur la carte ci-dessous pour découvrir les 24 zones bruyantes en détails :

Localisation des 24 zones bruyantes


Bonne conduite

Sont également prévus des aménagements susceptibles de fluidifier la circulation dans les traversées d’agglomération. Du ressort des communes, ces travaux pourront être cofinancés par le Conseil général, en plus du budget de 2,2 M€ déjà alloué. Pionnier dans la mise en œuvre du PPBE, l’Hérault va plus loin. Première étape : systématiser l’enrobé phonique en zones habitées lors du renouvellement des couches de roulement. Ce qui vient d’être fait pour la RD 613 à Gigean et la RD 612 à Portiragnes-Vias. La problématique du bruit sera par ailleurs intégrée dans toute réflexion d'aménagement comme dans le programme d’investissements pluriannuel. Et les maires seront encouragés à identifier les voies bruyantes dans les documents d'urbanisme. Des mesures et des études complémentaires ont démarré pour mieux définir les travaux à réaliser. Un combat appelé à s’intensifier : révisé tous les cinq ans, le PPBE s’attaquera bientôt aux routes de plus de 8 200 véhicules/jour.

> Christophe Morgo, conseiller général du canton de Mèze au sujet du plan de prévention du bruit dans l'environnement (PPBE)appliquée sur la RD 613 :

Chargement du lecteur vidéo ...

Stéphane Pic, chef du service grands travaux au Conseil général nous présente les mesures prises sur la RD 613 à Gigean pour lutter contre le bruit :

> En quoi consiste le principe d'onde verte ?

Chargement du lecteur vidéo ...

> Outre la réalisation d'un enrobé phonique sur l'ensemble de la traversée de Gigean, des ralentisseurs ont été mises en place pour sécuriser les piétons  :

Chargement du lecteur vidéo ...

Le projet en 6 dates

  • Novembre 2008 : publication (par la Direction départementale des territoires et de la mer) des cartes de bruit ayant servi à élaborer le PPBE.
  • 2010-2011 : élaboration du plan d’actions.
  • 22 juin 2011 : mise à disposition du document au public.
  • 22 août 2011 : fin de la consultation du public.
  • 1er décembre 2011 : fin de la consultation des communes concernées.
  • 30 janvier 2012 : approbation du PPBE.