Vous êtes ici

Le collège de Montarnaud récompensé pour son engagement éco-citoyen

La démarche "collèges durables 34", initiée par le Département en
partenariat avec l’Inspection académique de l’Hérault, s’adresse aux
collèges publics qui s’engagent dans une démarche globale d’éducation au
développement durable. Aussi, le Conseil général accompagne les
collèges qui manifestent le souhait de mettre en place un Agenda 21
scolaire. La démarche collège durable 34 a ainsi été ajoutée aux Actions
éducatives territoriales (AET) mises en place dans les collèges.

Vendredi 30 mars 2012, à 15 h 30, André Vezinhet, président du Conseil général, député, remetait le label "collège durable 34" au collège Vincent-Badie à Montarnaud. Une reconnaissance de l’engagement de l’équipe éducative et des collégiens, dans leur projet pédagogique "Jardins méditerranéens et énergie", lancé en 2009. A ses côtés, étaient présents Monique Pétard, vice-présidente déléguée à l’environnement, au développement durable et à l’agenda 21 et Pierre Maurel, vice-président délégué à l’éducation pour tous.

Le collège Vincent-Badie a travaillé avec l’association "Demain La Terre !", qui l’a accompagné pendant les deux années du projet.

Comment ça fonctionne ?
Les établissements sont accompagnés pendant 2 années scolaires par le Conseil général. Ils établissent un diagnostic de leurs pratiques au regard du développement durable, construisent une stratégie pour les améliorer et réalisent un plan d’actions concrètes. Ces actions peuvent se faire ensuite en partenariat avec un Syndicat mixte d’ordures ménagères sur le thème du tri, avec le service espaces verts d’une commune ou encore des agriculteurs. A l’issue de cet accompagnement, les collèges qui remplissent des critères précis reçoivent le label "collège durable 34" pour une durée de 4 ans.
Deux autres établissements ont déjà obtenu ce label, il s’agit des collèges François-Mitterrand à Clapiers (travail réalisé sur la gestion des déchets et la maîtrise des énergies et concrétisé par la constitution d’un site Internet) et Jean-Jaurès à Mèze (travail réalisé sur les logiques d’économie d’eau et de gestion des déchets).