5ème journée référent unique - JMDP

Dans le cadre d’un cycle de conférences destinées à faire émerger de nouvelles propositions dans le dispositif de l’insertion, le Conseil général de l’Hérault a organisé récemment au Domaine de Bayssan la 3ème rencontre des référents uniques du RSA autour du thème « Solitude, solidarité et Citoyenneté ? », en partenariat avec l’association Lieu-Ressources de Pézénas.

Après une matinée de travail avec des exposés présentés par des responsables des services d’Insertion sur les questions relatives au fonctionnement de leur, le Vice-président du conseil général à la Solidarité Jean-Michel Du Plaa a rappelé la complexité des situations et les réels objectifs des travailleurs sociaux : « La sortie à l’emploi n’est pas le seul critère de réussite dans le suivi apporté au bénéficiaire du RSA. Il faut tenir compte également du ‘bien-être social’ avec l’accès aux soins et l’appartenance à un tissu social ou professionnel. Le dispositif RSA subit la hausse de la précarité, les problèmes de logement, les factures qui augmentent, etc… Le Département étudie à améliorer le ‘ bien-être social’, conscient de l’impact qu’il produit sur la réinsertion de chacun. »

5ème journée référent unique - Participants

Des propos suivis dans l’après-midi par le psychanalyste Gilles-Olivier Silvagni lors d’une conférence sur ‘La société du bien-être’. Ce dernier s’est exprimé sur le concept du « care » qui pourrait conduire à l’individualisme, associant la pauvreté à la maladie. Gilles-Olivier Silvagni a notamment appuyé ses explications sur certains textes de la constitution de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) où il est précisé que « la santé est définie comme un état de complet bien-être physique, mental et social et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité. »


Rappelons que le Département continue de marquer sa volonté de politique d’insertion chaque année en permettant à 1/3 d’entre eux de quitter le dispositif et dont le budget en 2011 s’élève à plus de 212.000.000 € en allocations et en actions d’insertion.