Education pour la santé en milieu scolaire en France et en Europe

Initié par le Département de l’Hérault et l’Inspection Académique de l’Hérault en 2007, le Printemps de la planification a pour but de favoriser une meilleure compréhension des enjeux de l’éducation pour la santé, en particulier, celle relative à la vie affective, sexuelle et à la contraception.

En 2011, le partenariat s’est considérablement élargi. Le Centre départemental et régional de la médecine du sport de l’Hérault et du Languedoc-Roussillon, Hérault Sport et la Caisse Primaire d’Assurance Maladie de l’Hérault participent à l’organisation de cet événement.

ph044-030.jpg
Crédit photo : Phovoir.

L’ensemble des professionnels impliqués dans l’éducation pour la santé et dans l’accès à la contraception, notamment ceux des centres de planification et d’éducation familiale, des services de santé scolaire et des associations participent à cette rencontre.  

Cette année, le Printemps de la planification s’intéressera au thème de « l’Education pour la santé en milieu scolaire en France et en Europe » et se déroulera le 19 mai, de 9 h à 17 h, à l’Hôtel du Département à Montpellier (Salon Jean-Bène).

Patrick Germain-Géraud, directeur du Pôle départemental de la solidarité du Conseil général de l’Hérault, Philippe Wuillamier, inspecteur d’Académie de l’Hérault, et Dominique Marchand, Directeur Général Adjoint de l’Agence Régionale de Santé du Languedoc-Roussillon interviendront lors de l’ouverture.

A travers cette journée, l’objectif est double : d’une part, comprendre comment nos partenaires européens traitent la question de l’éducation à la vie affective, sexuelle et à la contraception en milieu scolaire et d’autre part, envisager la dimension socio-affective dans l’éducation pour la santé.

Programme :

  • le matin : expérience de la Suède - Me Ingrid Solberg, Chef du district scolaire de Käppala  et Me Ulla Hyséus, Recteur 4 - 9  de Käppala de la Ville de Lidingö ;
  • l’après-midi : La santé à l’école  : étude comparant le Danemark, le Portugal, l’Espagne, le Pologne, la Belgique, la Hongrie et la France puis transfert de connaissances - Professeur Didier Jourdan, IUFM d’Auvergne.