Vous êtes ici

A750 / A9 : l'Etat abandonne le contournement ouest de Montpellier

Le président du Conseil général et député André Vezinhet a adressé un courrier au Ministre de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement durable et de la Mer, Jean-Louis Borloo et au Secrétaire d'Etat aux Transports, Dominique Bussereau au sujet du programme de modernisation des itinéraires du réseau routier national (PDMI).

Dans ce courrier, il déplore que  la déviation de la RN 113 à Lunel, inscrite au dernier CPER (Contrat de Projet Etat-Région) et pour laquelle le Conseil général a cofinancé de nombreuses études, n'ait pas été retenue. Une décision qui, du point de vue d'André Vezinhet, " méconnaît l'intérêt de cet itinéraire national et fait porter une contrainte insupportable sur les collectivités traversées. "

D'autre part, André Vezinhet désapprouve l'abandon par l'Etat du projet de contournement Ouest de Montpellier et " veut croire en l'espèce à une erreur d'interprétation tant il paraît impensable de renoncer à connecter l'A750 à l'A9 ".

Selon le président du Conseil général, " ce projet est du ressort de l'Etat puisqu'il assure le maillage indispensable entre deux éléments majeurs du réseau routier national. Il ajoute qu' " il semble inconcevable de laisser des flux de transit entre deux autoroutes encombrer indûment la voirie locale et mettre à mal des années d'efforts publics en matière de gestion des déplacements avec tous les dommages prévisibles en terme environnemental et socio-économique que cela suppose ".

Aussi, André Vezinhet demande à l'Etat de revoir d'urgence ses positions et de respecter l'ensemble de ses engagements en la matière.